" Fuyant les bombardements américains quotidiens, bienvenus par ailleurs, pendant l’occupation nazie à Bucarest, ma famille s’est réfugiée auprès d’une communauté  rurale : une grande cour entourée de quelques petites maisons. Il n’y avait pas l’eau courante ni  l’électricité. J’avais environ douze ans. Polenta au lait matin et soir. Pendant le jour, le travail dans les champs avec les paysans et paysannes, un morceau de polenta froid avec un petit bout de fromage ou d’oignon cru. J’étais heureuse !

Ma  petite chambre  donnait sur la  cour centrale. Les meubles étaient sculptés et ciselés. Le couvre-lit, les rideaux, les nappes, étaient tissés aux merveilleux motifs et couleurs de la tradition populaire roumaine. Dans cette chambre, je dessinais  régulièrement, tous  les jours... "


1949 - 57. Les études

Une année d’Académie des Beaux-Arts, à Bucarest, après la guerre, sous occupation russe en 1949. Dessins obligatoires de Staline entouré d’enfants ou avec des adultes.

Beaux-Arts  à Jérusalem en 1950 - 1954. Exposition personnelle au Micra-Studio à Tel-Aviv. Succès de presse. Bourse d’études américaine en 1954- 1957

... Le choix de l’Italie. Beaux-Arts de Rome de 1954 à 1957.


1958 - 65. Les enfants naissent. Pratique de la peinture sur grande toile.

Naissance de Gabriele à Milan, de Paolo à Paris, de Roberto à Gallarate.


1967 - 75. Recherche  de langage plastique, en travaillant avec un forgeron dans une forge  en Italie.

Création de grandes structures  minimalistes en fer, à l’échelle humaine pour l’espace extérieur. Participation à deux expositions internationales “Jeune sculpture” dans les anciennes Halles de Paris et dans les jardins du Palais Royal.

A la demande de la Mairie, la pièce “In memoriam” peinte en minium, installée à Vitry/Seine sur un grand gazon vert devant une école blanche.


1975-85. Peinture conceptuelle.


1986-89. Nouvelle pratique de recherche avec un maître menuisier. Les pièces construites avec ce menuisier m’ont ouvert la porte d’une galerie historique de l’art contemporain de Milan, la galerie Luciano Inga-Pin.


1990-95. Création de l’entreprise fiction Name Diffusion, qui expose ses produits.  Activité expositive importante dans les musées d’art contemporain en Europe, avec la galerie Luciano Inga-Pin de Milan.


1995-98. Expositions avec des jeunes artistes engagés en Suisse, Allemagne, Danemark.


1998-2011. Période Parisienne. Construction de formes de rencontre.

Création du collectif Name Diffusion, puis de l’association d’artistes du même nom.


Le collectif est actif depuis 2000. “Micropolitiques” au Magasin de Grenoble en 2000, Bordercartograph, Bibliomail, Les Fêtes des langues…


Le “Tapis Volant” depuis 2005, work in progress. Actuellement, en partenariat avec Synesthésie, la DGLFLF du Ministère de la Culture et l’Université d’Orléans, le Tapis volant  a reçu une reconnaissance culturelle importante, et il commence une nouvelle phase de manifestations et de visibilité.


Mes projets personnels : “Mon corps où est-tu?” (www.moncorpsouestu.overblog.com - voir vidéo de la performance à la Maison des sciences de l’homme, a reçu le soutien du Département de l’art de la ville.

“PARISchutes”, est un projet qui s’enchaîne, généré sur le terrain d’Une chambre vide, au 32 rue Sorbier chez Moi,


Une chambre vide date de 2009. Elle cesse son activité fin avril 2011,

et elle travaille sur la transmission et l’essaimage. En fait, elle prendra existence autonome en plusieurs lieux déjà prévus. Par exemple dans la Galerie du Buisson, rue du Buisson Saint-Louis à Paris 11e, du 3 au 13 juillet 2011. Cette manifestation inaugure tout un parcours imminent, en lixxxxxxzeux privés et lieux publics. 

        




Marion Baruch est née en 1927 ... Nous nous sommes rencontrée au primtemps 2011, lors des rencontres avec Jean paul Thibaut et le collège des protocoles - méta.
Enthousiaste et porteuse d’une grande poésie, Marion mesurait l’espace avec les morceaux de de tissus trouvés issus de son installation: Paris-Chute, devenus foulard pour l’ocasion.
La voici formulant re reformulant le cercle ... a 84 ans, après avoir traversé un siècle de production et de conception artistique son désir est de transmettre la pratique d’une chambre vide ...
Mais elle nous livre ici une biographie aussi fluide et  légère que sa propre personne, emprunte de cette intelligence des périodes propre au regard sur le temps ...

Tout au long de l’exposition, LES ÉTENDUES, il était possible de s’atelier

avec les NOUETS de Marion Baruch,

http://extensionsdestart.blogspot.com/

retour accueil ....Accueil.html
 

Marion Baruch

Biographie artistique